Les loyers en baisse dans plus de la moitié des grandes villes

Publication de l'observation Clameur

L'observatoire Clameur indique une baisse notable des loyers dans 39% des agglomérations de plus de 10 000 habitants : Saint-Étienne (-4,7 % après une hausse de 2,1 % en 2013), Nice (-3,1%) Paris (-2,8 % après une hausse de 1,6 % en 2013), Bordeaux (-2,7 %) Rennes (-1,4 %) Marseille (-1,4 %) Toulouse (-1,1 %) Dijon (-1 %) Strasbourg (-0,7 %) Nantes (-0,1 %)



En revanche, les loyers continuent à augmenter à Angers dans un certain nombre de communes :

Angers avec une hausse de 4,3 % après une baisse de 1,6 % en 2013,  Villeurbanne (+4,2 %), Lille avec +3,9 % après une baisse de 2,1 % en 2013, Lyon qui progresse de +2,6 %, Reims (+1,6 %) Toulon (+1,4 %) Montpellier (+1 %).

Avec l'adoption de la loi ALUR sur les dix plus grandes villes de France, l'encadrement des loyers lors d'une relocation pourrait concerner 20 % des logements en moyenne (22 % des logements à Nice, 20,7 % à Paris et 15 % à Nantes), calcule l'Observatoire. La baisse des loyers les plus chers pourrait alors atteindre 23,1 % à Paris !

Autres informations intéressantes publiées par l'observatoire "Clameur" : mobilité, travaux, variation des loyers

- la mobilité des ménages par rapport au location : Ce qui nous renseigne indirectement sur le taux d'opportunité de changement de logement (en fonction des prix, des facilités de modification).

- les travaux réalisés pour la location qui nous renseigne sur la qualité du parc immobilier privé. On note un pic de travaux réalisé dans les années 2008 - 2009 correspondant certainement au Prêt à taux zéro (PTZ)

Le délai de remise en location augmente également de prêt de 13% du temps de 1998.

- enfin, la variation des loyers :

Clameur publie un graphique surprenant et qui conforte le réquisitoire des parlementaires opposé à la loi ALUR (voir notre article sur le sujet) : En effet, les loyers se stabilisent depuis 1998 et diminuent même en comparaison de l'inflation de l'année !