Pourcentage loyer salaire : que salaire pour quel loyer ?

Quel pourcentage loyer salaire le bailleur peut-il fixer ? Que dit la loi et quelles sont les habitudes réelles des bailleurs ?

Pourcentage loyer salaire : ce que dit la loi


Il n’y a pas de loi qui stipule clairement le pourcentage du loyer salaire, mais une loi qui encadre les loyers : la loi Duflot. Elle lutte contre les loyers trop élevés dans les grandes villes comme Paris mais ne permet pas définir un pourcentage loyer salaire à proprement parler. Les règles habituellement suivies par les propriétaires sont plutôt une recommandation, suivie d’ailleurs par quasiment l’intégralité des bailleurs.

Pourcentage loyer salaire : le taux idéal


Les propriétaires ont pour habitude de fixer une limite lorsqu’ils évaluent la solvabilité d’un futur locataire, ce qui revient à un pourcentage loyer salaire. Si les revenus du locataire sont 3 fois supérieurs au montant du loyer, alors sa candidature est recevable. Toutefois, cela ne suffit pas à protéger le propriétaire d’éventuels loyers impayés, car la situation du locataire peut tout à fait changer. S’il devient insolvable, le bailleur n’a alors que peu de recours pour réussir à conserver ses revenus locatifs.

Pourcentage loyer salaire : et si ça ne suffit pas ?


Certains propriétaires exigent un salaire encore plus élevé au pourcentage loyer salaire habituel, afin de se protéger d’éventuels impayés. Si toutefois cela venait à se produire malgré tout, il peut saisir le tribunal (après avoir essayé d’arranger la situation à l’amiable), avec pour conséquence une possible expulsion du locataire. La location immobilière peut ainsi être à nouveau mise à la location.
Il arrive en effet que le locataire perde son travail et ne puisse plus régler un loyer aussi élevé, ou au contraire que le propriétaire procède à une révision de loyer qui ne lui convienne pas, bien que l’augmentation dans ce cas, soit toujours plafonnée à un certain pourcentage.