Louer meublé ou non meublé : la meilleure solution pour investir

Louer meubler ou non meublé, tel est la question : l’investissement locatif demande une analyse minutieuse de la fiscalité de l’immobilier.

Louer meublé ou non meublé : coût de revient


La location vide n’a pas le même coût de revient que la location meublée. En effet, un appartement meublé doit mettre à disposition du locataire des meubles fonctionnels, ce qui implique le renouvellement du mobilier à certaines périodes ou en cas de dégradation. Cette composante influence d’ailleurs la différence de montant du loyer entre une location vide et une location meublée et du montant de la caution. Le dépôt de garantie d’un logement vide s’élève à 1 mois de loyer maximum, tandis que pour un logement meublé il s’élève à 2 mois maximum.

Louer meublé ou non meublé : quel régime fiscal ?


En fonction du type de bien immobilier, la fiscalité change. Entre une location vide ou meublée et un meublé de tourisme par exemple, la déclaration de revenus ne se fait pas de la même façon
La location d’un logement vide est classée dans la catégorie des revenus fonciers.
La LMNP (Location en meublé non professionnel) relève des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Si vous percevez des revenus inférieurs au plafond, vous dépendez du régime micro BIC. D’importantes déductions peuvent être faites grâce à ce statut.
La LMP (Location en meublé professionnel) ou meublé de tourisme bénéfice d’encore plus d’avantages au niveau des déductions.
Fiscalement, la location meublée apporte donc plus d’avantages que la location vide. En revanche, la plupart des gens qui cherchent un logement se tournent vers la location vide, moins chère. C’est donc un calcul à réaliser pour savoir s’il vaut mieux louer meublé ou non meublé : quel montant de loyer fixer, quel sera le taux d’imposition, les déductions possibles ?