Le prêt à taux zéro 2014 (PTZ) veut faire le "buzz"

Dans son article traitant du prêt à taux zéro, capital.fr explique le futur périmètre du nouveau prêt à taux zéro, censé donner un coup de pouce aux acquisitions dans l'ancien.

Au final, il semblerait que le PTZ 2014 concernerait uniquement les biens en zones rurales, soit environ 1,5 % des opérations immobilières.

Ce dispositif n'a donc rien avoir avec le PTZ initialement arrété sous le mandat de Nicolas Sarkozy en 2012, qui était applicable à l'ensemble des biens immobiliers en rénovation, bien plus honéreux pour l'état  et donc aux contribuables, qui subventionne le crédit au final des professionnels du secteur.

Un PTZ qui n'a de PTZ que le nom. Henry Buzy-Cazaux interviewé par le journal pointe la hausse des droits de mutation touchant les acquisitions, peu médiatisée face à ce nouveau "cru" de PTZ.

L'équation est bénéficiaire : (Taxe en plus) - (avantage de crédit inaccessible) = une hausse pour l'investissement !