Etude Compas sur le taux de pauvreté des 100 plus grandes communes de France

Ccityompas a récemment publié une étude sur le taux de pauvreté des 100 plus grande communes de France.

Ce sujet d'aspect un peu éloigné de la location immobilière, semble malgré tout intéressant pour des raisons d'opportunité d'achat ou de vente, et également pour ceux qui ont choisi d'utiliser des systèmes de défiscalisation type Scellier, Duflot, qui tentent d'encourager les investisseurs dans des secteurs géographiques en crise.

Sans paraphraser l'étude, nous pouvons retenir que : -         Le seuil de pauvreté est définit pour un ménage vivant avec moins de 977 euros par mois, soit moins de 60% du revenu médian national. -          Compas a déduit des revenus des ménages les taxes, impôts, ce qui semble plus logique qu'une étude Insee qui observe le revenu brut. -         Les taux de pauvreté oscillent entre 45% de la population en dessous du seuil et 7% sur les plus grandes agglomérations.

Nous observons également de fortes inégalités de vie dans les arrondissements des 3 plus grandes villes de France, avec de faibles écarts entre les villes sur le nombre de ménages dans cette situation (plus ou moins de personnes dans un nombre d'arrondissement plus ou moins important).

tauxpauvretevilles



Face à cette étude, nous vous laissons observer l'état de certains quartiers de grandes villes ainsi que certaines communes délaissées par les pouvoirs publiques.

Reférence : Etude Compas de janvier 2014