Et si vous étiez en zone tendue sans le savoir ?

Votre bail stipule que le délai de préavis est de trois mois, et pourtant vous recevez une dédite de votre locataire pour le mois prochain ... peut-être êtes-vous en zone tendue sans le savoir !

Les zones tendues : qu'est ce que c'est ?

Dans le domaine de la location immobilière, une zone est dite « tendue » si l'offre de logements disponibles n'est pas suffisante pour répondre à la demande.

Pour influencer le marché immobilier dans les zones tendues, un ensemble de politiques tend à favoriser la fluidité du marché locatif. Une des conséquences les plus visibles pour les propriétaires et les locataires est la réduction générale du délai de préavis à un mois.

Une interprétation assez large de la "tension"

S'il parait assez évident que le marché locatif est tendu dans les grandes agglomérations, certaines communes rurales situées en périphérie se trouvent également dans ce classement, sans que la pertinence de ce choix soit évidente.

arton2094

Un délai raccourcit depuis août 2015

Depuis la loi Macron d'août 2015, tous les baux sont concernés par la réduction de la durée du préavis. Cela signifie que même si vous avez signé un bail préalablement à la loi qui prévoie un délai de préavis de 3 mois, c'est le délai de 1 mois qui s'applique !

Le bon côté des choses

Ces mesures en faveurs des locataires s'accompagnent aussi de mesures plus favorables aux propriétaires, comme par exemple la réduction de 25% de l'imposition sur la plus-value. Se retrouver en zone tendue présente donc également des opportunités.