Déclarer des revenus locatifs

Avez-vous pensé à déclarer vos revenus locatifs ? Cette déclaration doit être faite avant la fin du mois de mai 2015.

impots

Déclarer les revenus générés par vos locations

Aujourd'hui, les déclarations de revenus sont facilitées par le pré-remplissage automatique : les revenus de type salaires sont déjà inscrits dans le formulaire qui vous est parvenu. Il ne vous reste plus qu'à vérifier qu'aucune erreur ne s'est glissée dans ce document et à ajouter le montant de vos revenus locatifs. En effet, ces derniers entrent dans le calcul de votre impôt sur le revenu : salaire, pension et tous vos autres revenus sont donc ajoutés à vos revenus locatifs pour obtenir un chiffre global sur lequel vous serez imposé.

Quels formulaires pour déclarer les loyers ?

Cela dépend du régime foncier dont vous dépendez, et de votre situation : certaines dépenses peuvent être déduites du régime réel. Voici les formulaires que vous serez amené à remplir, selon votre choix de régime foncier :

Logement vide

  • Revenus locatifs inférieurs à 15.000 euros : formulaire 2042 (régime microfoncier)
  • Revenus locatifs supérieurs à 15.000 euros : formulaire 2044 ou 2044S (régime réel)

Logement meublé

  • Revenus locatifs inférieurs à 32.600 euros : formulaire 2042 C (régime micro entreprise ou BIC)
  • Revenus locatifs supérieurs à 32.600 euros : formulaire 2042 C ou 2031 (régime réel)


Vous pouvez opter pour le régime réel même si vos revenus sont inférieurs au plafond. c'est une option intéressante si vous avez beaucoup de charges. Dans la plupart des cas, il sera plus avantageux d'opter pour le régime réel, à moins que les charges du propriétaire soient inférieures à 30%, ce qui est rare.

Que déclarer ?

Le loyer perçu doit bien évidemment être déclaré. A noter que le dépôt de garantie versé par le locataire lors de son entrée dans le logement n'est pas imposable (sauf s'il est utilisé pour compenser des impayés).

Au régime réel, vous pouvez déduire certains frais et charges (voir ici la liste des charges déductibles), puisqu'elles ne génèrent pas de revenus locatifs : elles servent à couvrir une dépense (électricité, gaz, eau ...). Vous pouvez notamment déduire divers frais imputables à la gestion locative : frais d'acquisition (intérêts d'emprunt ...), entretien, rénovation, gestion administrative ...

Astuces pour déclarer vos revenus locatifs

Vous avez effectué des travaux dans le logement qui génère des revenus ? Optez pour le régime réel (même si vous n'avez pas atteint le plafond) afin de déduire les travaux éventuellement réalisés, dans la limite de 10.700 euros. Il vous suffit donc de remplir la déclaration 2044 ou 2044S lorsqu'il s'agit d'un logement vide. Pour un logement meublé, le formulaire du régime réel est le 2042C ou 2031.

Si vous utilisez la gestion locative en ligne de loxity, vous obtiendrez en quelques clics la liste des loyers encaissés et des charges déductibles versées, ce qui facilitera votre déclaration.

Déclarer les revenus locatifs se fait après avoir calculé les avantages financiers permis par tel ou tel régime. Cela dépend du montant des dépenses à la charge du propriétaire, pour l'entretien du logement concerné.